La Georgette : mi-cuillère, mi-fourchette

À tous les cuisiniers en herbe, amateurs de bons petits plats et aventuriers, les Épicuriens du Vin vous ont déniché l’ustensile de cuisine indispensable : la Georgette ! Avec son nom peu évocateur, ce couvert a éveillé ma curiosité.

C’est en Ariège, à Saint-Lizier exactement, qu’est née la Georgette, créée par Jean-Louis Orengo et sa femme Catherine.

Mais d’où vient cette idée ? Tout a commencé en 1988 lors d’une expédition dans le grand Nord Canadien. Pour alléger son traineau, le naturaliste Jean-Louis Orengo décida d’abandonner sa fourchette (entre autres) pour ne garder que la cuillère qui semblait plus polyvalente. Pas très satisfait de son choix, il décida de créer un ustensile regroupant 3 couverts en un seul (une cuillère, une fourchette et un couteau). Sûrement influencé par son métier et ses passions, Jl.Orenga dessina son couvert avec un design proche d’une patte animale. Une patte d’ours ?

gorrgette

Mais pourquoi ce couvert très moderne porte un nom plutôt ancien ? C’est une stratégie décalée de la part de son créateur. Ce nom très français représente le savoir-faire tricolore de l’art de la table. Il est facilement mémorisable et prononçable en anglais ce qui facilite le commerce international.

Certains grands chefs comme Hélène Darroze ou Alain Ducasse l’ont déjà adopté dans leurs établissements français et à l’étranger pour son design et sa polyvalence ! La Georgette permet de goûter les plats facilement et de dresser toutes sortes d’assiettes. Cet objet devenu tendance se retrouve même dans les cuisines du Palais de l’Élysée !

Georgette concours

En 2016, sa version « Georgette Aventure », qui combine aussi une petite cuillère dans le manche, a été récompensée au concours Lépine par une médaille d’or avec une mention spéciale pour le design ! Un des prix les plus prestigieux de ce concours.
Le créateur se penche maintenant sur une version biodégradable fabriquée en amidon de maïs.

Après un essai approuvé, découvrez ci-dessous les 5 principaux avantages de la Georgette :
– Elle combine toutes les fonctions de 3 couverts différents.
– Elle s’adapte aux droitiers comme aux gauchers.
– Elle est solide et inoxydable.
– Elle est design, innovante et ergonomique.
– (Pour les plus feignants comme moi) Elle permet de faire moins de vaisselle !

Prêts à tester et à oublier vos couverts traditionnels ?

Partager sur

Dégustation de vins de Tursan
Partons à la découverte des vins de Tursan ! Une appellation 100% Sud-Ouest qui s’étend sur environ 450 hectares et sur 2 départements : les Landes et le Gers. Po...
Lire la suite
Le marché du vin en Chine
La Chine rentre dans une période de crise structurelle et donc de long terme. Ceci est principalement dû une baisse de compétitivité et se traduit par une baisse sim...
Lire la suite


2 Comments to
"La Georgette : mi-cuillère, mi-fourchette"

Votre avis, s'il vous plait

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *